Avec les écologistes, célébrez le dernier anniversaire de la Centrale du Blayais !

 

La centrale nucléaire située à Braud-Saint-Louis est mise en service en juin 1981. A l’origine, elle ne devait fonctionner que 30 ans … La date de péremption est donc largement dépassée !

Le 27 décembre 1999, nous avons frôlé une catastrophe similaire à celle de Fukushima et aucun aménagement sérieux (les voies d’accès sont encore inondables) de protège la Gironde de la menace nucléaire.

Depuis 2013, les 4 réacteurs fournissant en moyenne 27 TWh par an, utilisent le combustible MOX, produit exclusivement par AREVA et beaucoup plus radioactif, cher et instable que l’uranium enrichi. En outre, depuis quelques années, la Centrale du Blayais subit des opérations de maintenance de plus en plus fréquentes dont l’exploitant dissimule consciencieusement le coût.

Si l’on considère l’ensemble des risques environnementaux et économiques que fait courir, sans aucune contrepartie intéressante, cette installation d’un autre temps, les écologistes médocains demandent son arrêt dans les plus brefs délais et la transformation du site de Braud-Saint-Louis en centre de recherche pour le démantèlement des centrales.

En ce qui concerne la transition énergétique, voici nos propositions :

  • Efficacité énergétique (production locale pour réduire les pertes en ligne, construction de bâtiments publics autonomes en énergie, crédits d’impôts pour l’isolation des logements, …)

  • Développement des énergies renouvelables (les centrales photovoltaïques de Brach et de Sainte-Hélène produiront, à elles seules 30% des besoins en électricité du Médoc)

  • Lutte contre le réchauffement climatique (optimisation des transports, abandon des énergies fossiles).