Ford : Passer à la vitesse supérieure !


Lundi 15 octobre, le groupe Ford a annoncé son désaccord avec l’offre de reprise de l’équipementier belge Punch et sa décision de fermer son usine située à Blanquefort.

Malgré les efforts consentis sur le territoire, il semblerait que Ford préfère fermer le site et n’ait aucune envie de jouer un rôle positif sur le territoire.

Pourtant, depuis 2013, les collectivités territoriales se sont mobilisées, aux côtés de l’Etat, pour une subvention totale d’un montant de 50 millions d’euros en 5 ans. Ford avait alors promis de maintenir des emplois sur le site.

Le groupe Génération.S – EELV du Département de la Gironde et le groupe Génération.S de la Région Nouvelle – Aquitaine réitèrent leur souhait de maintenir l’emploi sur ce site dont la fermeture entrainerait la suppression de 900 emplois sur le site de Blanquefort et de 3000 emplois induits sur l’ensemble de la région.

Nous avions exprimé notre conviction qu’aucune subvention publique ne doit être accordée aux multinationales sans s’assurer que des investissements soient effectués pour améliorer les conditions de travail des salarié.e.s, l’intégration des salarié.e.s dans la prise de décision pour l’entreprise, mais aussi dans l’optique d’anticiper les transitions numérique, énergétique et écologique, tout ceci dans le but de pérenniser l’activité et l’emploi.

Aujourd’hui, il nous apparait nécessaire que les collectivités territoriales demandent le remboursement des sommes versées depuis 2013.