Notre programme pour les législatives des 11 et 18 juin 2017

Pour les présidentielles, nous avons soutenu le projet de Benoît HAMON car il était écologiste et novateur avec des propositions radicales telles que le Revenu de Base, la transition écologique ou le 49-3 citoyen. Lors de ces élections législatives, les écologistes médocains souhaitent aller plus loin :

  • La démocratie 4.0: Constitution d’un conseil parlementaire médocain consulté par mail avant chaque vote à l’Assemblée Nationale, possibilité de proposer des amendements, réserve parlementaire participative et transparente.
  • L’économie sociale et solidaire au pouvoir: Encourager le développement des circuits courts, aider les SCIC, les SCOP, l’économie circulaire ou collaborative. Proposer des lois pour interdire les subventions publiques aux entreprises multinationales (Ford par exemple) et en finir avec l’exonération de CET pour les viti-actionnaires.
  • Défense des services publics médocains: Créer de pôles multiservices en zone rurale regroupant poste, téléphonie, fiscalité, espaces info-énergie et info-économie d’eau, … Revenir à plus de proximité en zone urbaine ou péri-urbaine en créant des maisons de quartier en collaboration avec les associations. Créer des maisons de santé dans chaque bassin de vie et investir dans la polyclinique de Lesparre.
  • La révolution énergétique médocaine: Demander la fermeture de la Centrale nucléaire du Blayais et faire du Médoc un territoire à énergie positive : développement du photovoltaïque, de l’éolien et de la biomasse ; lutte contre la précarité énergétique pour créer des emplois  tout en respectant notre environnement.
  • La mobilité douce, notre priorité: Privilégier des infrastructures efficaces : doublement et rénovation de la ligne ferroviaire Bordeaux-Le Verdon en améliorant son cadencement et ses connexions avec les autres réseaux, prolongement du Tram C jusqu’à Parempuyre, multiplication des aires de covoiturage, réalisation de réseaux cyclables aux déplacements du quotidien (domicile-travail ou domicile-école). Inciter aux transports en commun et à l’auto-partage par des mesures fiscales radicales.
  • Le Médoc, un territoire riche de son environnement: Soutenir financièrement la conversion en bio des agriculteurs médocains, interdire l’usage de pesticides dans les espaces publics et généraliser le bio et le local dans la restauration collective. Protéger et promouvoir nos espaces naturels et notre biodiversité, nos principaux atouts touristiques, …
  • L’urgence de la lutte contre le réchauffement climatique: Privilégier la résilience face à l’érosion côtière et au risque inondation sanctuariser nos zones humides et nos forêts et évaluer le bilan carbone de tout investissement public.
  • Pour un Médoc solidaire et ouvert sur le monde: Afin de développer l’éco-tourisme et d’améliorer notre image, il est urgent de développer les échanges et les coopérations décentralisées avec les autres régions de France et du monde (exemple de Cussac et Mitsuse et des comités de jumelage d’Eysines). Favoriser les manifestations culturelles promouvant ouverture et créativité : Reggae Sun Ska, Echappée belle, …

Moi député, je ne voterai pas pour le CICE, les lois Macron ou El Khomry, la déchéance de nationalité et la prolongation ad vitam aeternam de l’état d’urgence … Avec l’ensemble des médocains, je me battrai pour une démocratie renouvelée et pour nous offrir, à tous, un futur désirable !